«Au canton de Berne, on peut évoluer professionnellement. J'en ai moi-même fait l'expérience.»

Logo Kanton Bern / Canton de Berne
Emplois et carrière
  • de
  • fr

«Au canton de Berne, on peut évoluer professionnellement. J'en ai moi-même fait l'expérience.»

Christian Kocher dirige l'Office d'état-civil de Berne-Mittelland. Il travaille depuis plus de 20 ans dans le domaine de l'état-civil.

Christian Kocher assis dans le local de cérémonie de l’Office de l’état-civil de Berne-Mittelland.
Christian Kocher, responsable de l’Office de l’état-civil de Berne-Mittelland

«Après ma formation à la préfecture d’Aarberg, ma carrière dans le domaine de l’état-civil a débuté voilà vingt ans à l’Office d’état-civil de Berne. J'ai ensuite occupé différentes fonctions dans divers offices d’état-civil du canton et aujourd’hui, je suis de retour à Berne où je dirige l’Office d’état civil de Berne-Mittelland, le plus grand office d’état-civil de Suisse après Zurich. Ennuyeux, mon travail? Pas du tout ! Le domaine de l’état-civil a beaucoup changé ces vingt dernières années. Et moi aussi j’ai évolué, au plan personnel comme professionnel, bénéficiant à chaque étape du soutien de mes supérieurs.

Mon travail est intéressant et varié. Il comporte souvent aussi son lot d'émotions. J’apprécie particulièrement le contact avec des publics différents. Je célèbre par exemple des mariages, j'établis des extraits pour des successions, j’enregistre des naissances et des paternités, ou encore j’authentifie des décisions judiciaires et des décès. Je trouve cet éventail captivant, de même que les exigences qui vont de pair. On pourrait dire qu’à l’état-civil, nous accompagnons les gens tout au long de leur vie. Chez nous, il n’y a pas de journée banale. Le matin, je ne sais jamais ce qui m'attend car chaque jour offre son lot de nouveautés et de surprises. A cela s’ajoutent mes tâches de direction et d’expert d’examen. J’assume ces responsabilités avec beaucoup de plaisir car ces activités me tiennent beaucoup à cœur. Je peux transmettre mes connaissances tout en apprenant moi-même.

Au canton de Berne, on peut évoluer professionnellement. J'en ai moi-même fait l'expérience. J’ai sans cesse dû relever de nouveaux défis depuis le début de mon activité professionnelle, et c'est encore vrai maintenant. Le domaine de l’état-civil est en mutation permanente et connaît sans cesse des nouveaux développements. La prochaine nouveauté concernera sans doute le mariage pour tous et les changements de sexe... sans parler de la numérisation qui ne s’arrête pas à notre porte. Mon quotidien professionnel est donc tout sauf rébarbatif! Il va rester tout aussi captivant dans les années à venir.»

Partager