«Mon travail fait sens et me donne entière satisfaction, jour après jour.»

Logo Kanton Bern / Canton de Berne
Emplois et carrière
  • de
  • fr

«Mon travail fait sens et me donne entière satisfaction, jour après jour.»

Kathrin Hersberger Roos, co-responsable du Service psychologique pour enfants et adolescents de Bienne-Seeland, est spécialiste FSP en psychologie de l’enfance et de l’adolescence et en psychothérapie.

Kathrin Hersberger assise dans son bureau. Elle y organise régulièrement des entretiens avec des enfants et des adolescents.
Kathrin Hersberger Roos, spécialiste en psychologie de l’enfance et de l’adolescence, co-responsable du Service psychologique pour enfants et adolescents de Bienne-Seeland

«Au départ je voulais être juriste. Mais j’ai vite réalisé que cela ne me correspondait pas, à cause du manque de proximité avec les gens. Après un stage dans un foyer pour enfants, je me suis réorientée pour étudier la psychologie des enfants et des adolescents à l’Université de Berne. Je n’ai jamais regretté cette décision.

Aujourd‘hui je travaille à Bienne comme co-responsable du Service psychologique pour enfants et adolescents de Bienne-Seeland. Nous soutenons des enfants et des adolescents dans leurs parcours de développement. Dans le canton de Berne, le Service psychologique pour enfants et adolescents est à la fois un service de psychologie scolaire et un office de consultation familiale. En tant que centre de consultation indépendant, nous nous efforçons d’offrir notre assistance aux enfants et adolescents ainsi qu’à leurs parents et de les aider dans la résolution de leurs conflits. Nous fournissons par exemple des conseils aux enfants et aux jeunes qui rencontrent des difficultés d’apprentissage ou nous évaluons en qualité de service spécialisé les besoins particuliers de certains enfants en matière de formation scolaire. De plus, nous réalisons régulièrement des expertises pour l’APEA ou les tribunaux.

Lorsque j’ai eu la possibilité de prendre la tête du service régional de Bienne-Seeland, la seule option envisageable pour des raisons familiales était un modèle de codirection. Cette idée portée par ma collègue et moi-même a été bien accueillie. Comme ce modèle existe encore rarement, certaines difficultés se sont posées au début, mais ensuite nous avons pu montrer qu’il fonctionne bien. Nous vivons la responsabilité partagée comme une richesse. J’ai une partenaire pour discuter et prendre les décisions importantes en les soumettant à notre double contrôle. Il faut un peu de temps et d’énergie pour échanger et trouver une entente, sinon la codirection ne fonctionnerait pas : mais c’est un modèle de réussite.

Mon travail est passionnant et varié, mais aussi exigeant. Je rencontre toutes sortes de personnes avec chacune son visage et son environnement de vie. Chaque jour apporte son lot de nouveautés. Cependant, le bien-être des enfants et des adolescents reste toujours au cœur de nos préoccupations : c’est une mission porteuse de sens qui me plaît.»

Partager